Arrivée d’Ines Torres dans l’équipe

Après deux années de « Young Graduate Trainee » au site ESTEC de l’ESA pour préparer la mission du premier rover européen ExoMars, Inès rejoint e-Planets pour démarrer une thèse co-encadrée par Cathy Quantin Nataf (LGL-TPE) et John Carter (LAM) dans le cadre du projet ERC OCEANID.

L’objectif de sa thèse est de documenter l’enregistrement sédimentaire ancien de Mars au niveau de la transition entre les terrains hauts de l’hémisphère sud et les terrains bas du Nord et de préparer la mission ExoMars en analysant l’étendue et la nature des terrains sédimentaires qui composent le site d’atterrissage.

En effet, les missions martiennes des 20 dernières années ont révélé que Mars regorgeait de preuves d’un système hydrologique ancien complet favorable à l’émergence de la vie. Si tel est le cas, il y a tout lieu de croire que Mars a accueilli un océan hémisphérique couvrant les basses terres du nord. Cette hypothèse est aussi ancienne que l’exploration de Mars, mais a été remise en question à plusieurs reprises au cours des deux dernières décennies. Le cas de l’océan martien primitif reste l’un des problèmes les plus controversés et non résolus de la planète.

Des découvertes récentes rouvrent cette question suggérant que la principale activité océanique est peut-être plus ancienne qu’on ne le pensait avec des sédiments océaniques en partie enfouis et exhumés. La mission ExoMars Rosalind Franklin ESA qui sera lancé en 2028 a pour site d’atterrissage les dépôts sédimentaires les plus anciens jamais explorés sur Mars avec une origine potentiellement océanique.

Nous sommes tous heureux d’acceuillir et souhaiter la bienvenue à Ines!

    L’équipe e-Mars fait parler d’elle

    Benjamin Bultel apparait dans les pages de la Société Française d’Exobiologie !

    Benjamin, doctorant made in e-Mars

    Benjamin s’est fait interviewer pour le site web de la SFE. Il raconte son parcours, ses recherches et leur lien avec l’exobiologie. Si l’exploration vous intéresse, n’hésitez pas à aller en apprendre un peu plus !

    On te souhaite de continuer l’exploration après la fin de la thèse !

    1st e-Mars Scientific Day

    Avec les récentes arrivées dans l’équipe e-Mars, et plus largement au LGL, il était temps que nous fassions une journée « planétologie » tous ensemble pour faire le point des activités de recherche de chacun. C’est chose prévue puisque Cathy a organisé notre première journée de rencontre « e-Mars Scientific Day » le 22 novembre prochain. Vous pourrez trouver le programme des festivités ci-dessous…

    Continuer la lecture de « 1st e-Mars Scientific Day »

    Arrivée de Damien Loizeau en postdoc

    Damien Loizeau est le dernier postdoc à rejoindre l’équipe e-Mars. L’équipe est maintenant au complet! Après un premier postdoc à l’IAS, Damien a passé deux ans à l’ESTEC (ESA) aux Pays-Bas où il a travaillé sur différents types d’altération sur Mars : minéraux argileux formés en profondeur et excavés par des impacts et altération en surface grâce à de l’eau liquide. Il a aussi soutenu l’étude de sites d’atterrissage pour le rover Curiosity en étudiant la région de Mawrth Vallis, qui était un des sites finalistes avant la sélection du cratère Gale.

    Au sein du projet e-Mars, Damien va continuer à travailler sur l’altération aqueuse à la surface de Mars pour mieux comprendre la présence d’eau liquide au cours de l’évolution de la planète. Pour cela, il combinera entre autres les données spectrales CRISM et l’imagerie haute-résolution de CTX et HiRISE.

    Arrivée de Samantha Harrison en postdoc

    Samantha Harrison, la seconde postdoc à rejoindre l’équipe e-Mars, est arrivée. Elle vient juste de finir sa thèse à l’Open University, thèse réalisée sous la direction du Dr. Matt Balme sur les formations de Medusae Fossae.

    Au sein du projet e-Mars, elle va s’attaquer à l’étude des dépôts sédimentaires, similaires à ceux observés dans le cratère Gale par Curiosity! Pour cela, Samantha fera principalement de la morphologie à partir des images HiRISE

    Arrivée de Loïc Lozac’h au poste d’ingénieur

    L’ingénieur qui s’occupera de la gestion des données planétaires au sein du projet e-Mars est arrivé. Il s’agit de Loïc Lozac’h.

    Premières étapes pour rentrer dans le projet : comprendre les données, interpréter les objectifs (parfois complexes!) du reste de l’équipe et attaquer le code… L’arrivée du serveur est prévue autour de mi-mai. Beaucoup de travail en perspective!

    En tout cas, bienvenue à Loïc!